SUIVEZ-NOUS

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Pinterest

BESOIN D'AIDE ?

 

info.duskparis@gmail.com

 

© Dusk Paris

  • Nicole pour Dusk Paris

Un weekend historique !

Ce weekend restera gravé dans ma mémoire pour le reste de ma vie ! Nous avons vécu un moment historique qui a bouleversé mon petit-déjeuner du samedi matin et le cours de l'histoire du rugby !


Tout a commencé avec un réveil qui a sonné à 8h45 samedi (ce qui n'est vraiment pas dans mes habitudes). Nous avions tout préparé la veille pour regarder la finale de la Coupe du monde de rugby : Afrique du Sud - Angleterre.



J'avais tellement hâte pour ce match. J'avais aussi très peur que l'Afrique du Sud perde contre l'Angleterre, car ces derniers se sont montrés très forts tout au long de la compétition. Mais j'avais un pressentiment que cette finale était pour nous, que le destin y était pour quelque chose, comme en 1995.



Photo de ESPN


Nous étions dans un petit village au fin fond de la Bourgogne, assis dans un salon chauffé par un poêle avec nos chocolats chaud et pains au lait à attendre que les hymnes commencent.


J'avoue que le chant des hymnes en début de match m'émeut toujours et c'est souvent la gorge nouée que j'essaye de chanter. Pendant cette Coupe du monde, chaque hymne

sud-africain avait été chanté avec le coeur, à fond et le torse bombé. Une fierté et une envie de montrer au monde que cette équipe était unie par l'amour du rugby, mais surtout pour leur pays.


Photo de Springboks


C'était un beau match, les sud-africains ont très bien joué. Ils ont démontré leur force physique et leur bonne organisation sur le terrain. Il y a eu beaucoup de fautes du côté des anglais, ce qui a permis aux Springboks (l'équipe sud-africaine) de marquer quelques pénalités. C'était très serré en terme de points pendant la première mi-temps.

Mais il fallait, pour l'honneur, que nous marquions au moins un essai. On ne pouvait pas gagner une finale de Coupe du monde sur des pénalités !


Nous avons dû attendre la deuxième période pour que Mapimpi marque

(enfin !) le premier essai du match.

Un deuxième essai de Kolbe à la 75ème minute est venu consacrer la victoire de l'Afrique du Sud. Si vous avez, par le plus grand des malheurs, raté cette finale,

je vous conseille de voir les highlights du match ici.



Photo de Springboks


Lors de la remise de la Coupe, je n'ai pas pu retenir mon émotion, mes larmes. Notre troisième Coupe du monde de rugby, remportée par une équipe représentative de notre nation arc-en-ciel, avec à sa tête notre premier capitaine noir, Siya Kolisi !


C'était un moment tellement fort car symbolique de l'espoir qu'ont tous les sud-africains : que les choses dans notre pays s'améliorent, que nos différences deviennent notre force commune, que nous puissions enfin vivre ensemble dans la paix.



Comme l'a dit Siya Kolisi : "Nous avons beaucoup de problèmes dans notre pays, mais nous avons démontré aujourd'hui qu'avec une équipe comme la nôtre, avec des personnes de parcours différents qui sont unies, nous sommes capables de faire de grandes choses".



Photo de Springboks


J'espère de tout mon coeur, que cette équipe fera renaître un élan d'amour, une volonté de réconciliation comme en 1995. Que nous, sud-africains, serons capables de reconnaître que notre force réside dans la diversité de notre peuple; qu'il ne tient qu'à nous de changer le regard que nous portons sur les autres.


Je vous laisse avec ces belles images, preuves que la magie des Bokke opère déjà :)


#afriquedusud #rugby #coupedumonde #springboks #culture #culturesudaf #sport